fbpx

Notre cher Jack

Comme chaque année à l'approche d'Halloween, on peut apercevoir de toute part ces grimaces et sourires diabolique qu'affichent ces multiples citrouilles. Il n'est pas nouveau que nous ayons toujours utilisé ce que la nature a mis à notre disposition, et bien souvent en excès, pour nous aider dans notre quotidien. Cependant, pourquoi utilisons-nous l'expression anglo-saxonne “Jack-o'- lanter” et depuis quand avons-nous sculté ces visages d'épouvante ?

Le mythe de “Stingy Jack” (stingy=radin) remonte à plusieurs siècles auparavant dans la campagne irelandaise. Le Diable avait décidé de rendre visite à Stingy Jack et ils devaient aller ensemble au pub. De par son nom et ses habitudes, Stingy Jack ne voulait pas payer pour leurs consommations. Il proposa alors au Diable de se transformer en pièce de monnaie pour payer leurs verres. Le Diable accepta mais Jack ne respecta pas sa promesse et glissa la pièce dans sa poche, emprisonnant le diable à côté d'une pièce d'argent. Il le libéra sous la promesse de ne pas lui réclamer son âme avant l'année prochaine. L'annéé suivante, lorsque le diable revint toquer a la porte de Jack il le dupa une fois deplus en s'assurant 10 ans de tranquilité. De vieillesse, il mourra quelques années après. Toutefois, Dieu ne l'accepta pas au Paradis et le Diable, vexé de s'être fait dupé, ne l'accueilla pas non plus en Enfer. Il le renvoya sur Terre avec un simple charbon brûlant que Jack mis a l'intérieur d'un navet, pour éclairer ses nuits de longues ballades sur les terres qu'il a Triste légende pour Jack, cependant, le fait d'utiliser des fruits ou légumes en guise de lampe est retrouvé chez les Maoris il y a plus de 700 ans. Ils utilisaient les courgettes comme structure de lanterne. En Irelande et sur les îles écossaises, son utilisation remonte au 19ème siècle selon l'historien Ronald Hulton. On a retouvé dans des archives la preuve d'un concours du “Meilleur Découpage de Jack-o'-lantern” d'un local pub irelandais prenant place en l'année 1837.

Nous voyons également récemment la tendance de techniques de découpe venant d'Orient comme l'art de découper la pastèque, l'orange ou même les carottes. A Chef Academy, nous enseignons également plusieurs techniques de découpage nécessaires pour travailler au sein d'une cuisine professionnelle. Découvrez-vous peut-être vous aussi l'envie de devenir un chef professionnel, N'hésitez pas à prendre contact avec nous pour toute information concernant nos cours de cuisine professionnels . Un membre de notre équipe sera ravi de répondre à vos questions.